LES ALLUMÉS DU V-TWIN

Si j'avais la thune...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 21:47

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Larsouille le Dim 20 Sep 2009, 21:52

c'est combien neuf ?
avatar
Larsouille
Membre à vie

Masculin Nombre de messages : 19707
Age : 49
Localisation : là ou ils ont des echasses , un beret et une peau d'mouton sur l'dos
Emploi/loisirs : j'ai touché l'fond d'la piscine avec mon p'tit pull marine
Bécane : 1340 SoftChop ; Cafra 650 Z Kawa
Date d'inscription : 10/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 21:52

Faut voir sur pièce l'ensemble des dégâts, mais apparemment ça semble intéressant oui.

Faut juste être bon bricoleur.......................diplôme que je n'ai pas.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 21:53

Larsouille a écrit:c'est combien neuf ?

Avec les deux ou trois options que je peux deviner, je dirais 25.


P-41
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 21:54

Larsouille a écrit:c'est combien neuf ?

Dans les 26 000€ tout de même 🇪🇺
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Larsouille le Dim 20 Sep 2009, 21:59

a l'arrache : les valoches 1000 roros ; garde boue ar 200 roros;feux ar 100 ;pare cylindres 200 ;dossier de selle ar 200 ; peinture +carrosserie 1500 ;guidon 150 ; feu av 150 ça fait deja 3500 plus toutes les pieçasses de merdes qu'on ne voit pas 30 % de cette somme = 4550
total 14850 roros
avatar
Larsouille
Membre à vie

Masculin Nombre de messages : 19707
Age : 49
Localisation : là ou ils ont des echasses , un beret et une peau d'mouton sur l'dos
Emploi/loisirs : j'ai touché l'fond d'la piscine avec mon p'tit pull marine
Bécane : 1340 SoftChop ; Cafra 650 Z Kawa
Date d'inscription : 10/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Christian le Dim 20 Sep 2009, 21:59

Y'a plus qu'à lancer un Harleython...................;
avatar
Christian
S.D.F (Star Du Forum)

Masculin Nombre de messages : 7241
Age : 58
Localisation : 33600 PESSAC
Emploi/loisirs : Barouder et Bien manger (ça c'était avant...)
Bécane : Springer knuckleheadisée
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Larsouille le Dim 20 Sep 2009, 22:00

26000 neuf aujourd'hui , mais celui ci de 2007 a l'argus il fait combien ?
avatar
Larsouille
Membre à vie

Masculin Nombre de messages : 19707
Age : 49
Localisation : là ou ils ont des echasses , un beret et une peau d'mouton sur l'dos
Emploi/loisirs : j'ai touché l'fond d'la piscine avec mon p'tit pull marine
Bécane : 1340 SoftChop ; Cafra 650 Z Kawa
Date d'inscription : 10/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Jean le Dim 20 Sep 2009, 22:02

A voir : est-ce que le cadre a été touche ?
avatar
Jean
S.D.F (Star Du Forum)

Masculin Nombre de messages : 9196
Age : 60
Localisation : Orthez - 64
Emploi/loisirs : Oui
Bécane : Street Bob 2006 + FLHTC 2011
Date d'inscription : 23/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 22:03

Larsouille a écrit:a l'arrache : les valoches 1000 roros ; garde boue ar 200 roros;feux ar 100 ;pare cylindres 200 ;dossier de selle ar 200 ; peinture +carrosserie 1500 ;guidon 150 ; feu av 150 ça fait deja 3500 plus toutes les pieçasses de merdes qu'on ne voit pas 30 % de cette somme = 4550
total 14850 roros

D'où mon interrogation.....pourquoi le RSV :!11:

Mais si on en croit l'annonce ça vaut le coup d'aller voir :!29:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Larsouille le Dim 20 Sep 2009, 22:04

Jean a écrit:A voir : est-ce que le cadre a été touche ?

+ le bras oscillant , ça ferait mal au porte monnaie
avatar
Larsouille
Membre à vie

Masculin Nombre de messages : 19707
Age : 49
Localisation : là ou ils ont des echasses , un beret et une peau d'mouton sur l'dos
Emploi/loisirs : j'ai touché l'fond d'la piscine avec mon p'tit pull marine
Bécane : 1340 SoftChop ; Cafra 650 Z Kawa
Date d'inscription : 10/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 22:59

normalement le RSV ne peut être acheté que par un pro, controle par expert avant réparation, puis controle aprés réparation avant d'avoir la nouvelle carte grise,
alors c'est bon que pour la pièce
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009, 23:26

Tout à fait : fini le bon vieux temps où t'achetais une épave à vil prix, où tu la retapais toi-même et où ça te faisait une bécane à pas cher. 🇸🇰
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 08:20

Dr. Gonzo a écrit:Tout à fait : fini le bon vieux temps où t'achetais une épave à vil prix, où tu la retapais toi-même et où ça te faisait une bécane à pas cher. 🇸🇰
ah bon? ça c'est toi que le dit...heureusement que pour d'autres ce temps n'est pas encore fini (bon je te l'accorde ça demande pas mal de contraintes) mais la liberté a un prix à payer n'est ce pas?
désolée du hors sujet mais fallait que je relève ça. sans rancune! :!27:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par tomlelandais le Lun 21 Sep 2009, 08:25

c'est quoi RSV?

_________________________
comme le disait Antoine de St Exupery "la perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever"                                                                            
adishats, tom --:O) >>> https://www.facebook.com/ukulelelandes/                                                           
smiley sucks: NSFTW
avatar
tomlelandais
SURVEILLANT

Masculin Nombre de messages : 18553
Age : 39
Localisation : parentis en born
Emploi/loisirs : prof...
Bécane : Solex 3800, Bima de '54 & 1340 heritage softail de '91
Date d'inscription : 13/05/2008

https://www.facebook.com/ukulelelandes/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 08:48

wolfen a écrit:ah bon? ça c'est toi que le dit...
Non, c'est un bon pote à moi, qui tient un garage moto "à l'ancienne" et ramasse la plupart des bécanes froissées sur Clermont.
Vu que ça fait 25 piges qu'il est dans le métier, j'ai tendance à le croire.
@ Tom : Réparation Supérieure à la Valeur
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par tomlelandais le Lun 21 Sep 2009, 08:52

merci doc! elle est donc epave! et donc ca carte grise doit etre detruite, c'est ca?

_________________________
comme le disait Antoine de St Exupery "la perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever"                                                                            
adishats, tom --:O) >>> https://www.facebook.com/ukulelelandes/                                                           
smiley sucks: NSFTW
avatar
tomlelandais
SURVEILLANT

Masculin Nombre de messages : 18553
Age : 39
Localisation : parentis en born
Emploi/loisirs : prof...
Bécane : Solex 3800, Bima de '54 & 1340 heritage softail de '91
Date d'inscription : 13/05/2008

https://www.facebook.com/ukulelelandes/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 08:55

Si la moto est imobiliser ! ce n'est pas interessant ? et si comme Tomlelandais le dit ! c'est une galere !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 08:59

Bon, pour ce qui est de la liberté et tout ça :
Circulaire no 2003-55 du 4 septembre 2003 relative aux véhicules économiquement irréparables

CIRCULAIRE RELATIVE AUX VÉHICULES
ÉCONOMIQUEMENT IRRÉPARABLES
SYNTHÈSE
Base juridique

La procédure des véhicules économiquement irréparables (VEI) a été mise en place par l’article 17 de la loi no 93-1444 du 31 décembre 1993 et les articles L. 327-1 à L. 327-3 du code de la route correspondants. L’article L. 327-2 a été ensuite complété par l’article 33 de la loi no 96-151 du 26 février 1996 relative au transport, afin de permettre aux assureurs la revente d’un VEI à un professionnel pour réparation.
Enfin le décret no 97-77 du 27 janvier 1997 a fixé, notamment, les formalités préalables à la délivrance d’un nouveau certificat d’immatriculation ou à la levée de l’opposition au transfert du certificat d’immatriculation après réparation du véhicule.

Déroulement

Lorsqu’un premier rapport d’expertise fait apparaître que le montant des réparations est supérieur à la valeur de la chose assurée au moment du sinistre, les entreprises d’assurance, tenues à un titre quelconque d’indemniser les dommages à un véhicule, doivent proposer, au terme de ce dispositif, une indemnisation en perte totale avec cession du véhicule à l’assureur.
Face à cette proposition de l’assureur, le propriétaire du véhicule endommagé a une alternative :

Céder son véhicule à l’assureur

Dans ce cas, le véhicule est obligatoirement vendu à un professionnel pour destruction, réparation ou récupération des pièces en vue de la reconstruction d’un autre véhicule. Le préfet est informé de la décision du propriétaire par l’envoi des documents (carte grise et rapport) transmis par l’assureur.
Dès lors, le véhicule ne peut être remis en circulation que s’il a été déclaré techniquement réparable par un expert dûment qualifié inscrit sur la liste nationale des experts en automobile, sollicité par le professionnel. Cet expert, après avoir établi une méthodologie des réparations et assuré leur suivi, doit certifier que les réparations effectuées l’ont été dans les règles de l’art.
Dans l’hypothèse où le véhicule a été déclaré techniquement irréparable par le premier rapport d’expertise, le préfet procède à l’annulation de la carte grise.

Conserver son véhicule

Le préfet, informé de cette décision, procède à l’opposition au transfert de la carte grise. Le véhicule ne peut faire à nouveau l’objet d’une cession que s’il a été déclaré techniquement réparable par l’expert en automobile dûment qualifié. Missionné par le propriétaire, l’expert en automobile, après avoir établi une méthodologie des réparations et effectué leur suivi, doit certifier que celles-ci ont été faites dans les règles de l’art par un professionnel.

Si le véhicule a été déclaré techniquement irréparable, le propriétaire procède à sa destruction selon les dispositions de l’article R. 322-9.
En effet, s’il refuse l’offre de l’assureur, le propriétaire reste soumis aux dispositions de l’article L. 311-1 du code de la route qui impose que « les véhicules doivent être construits, commercialisés, exploités, utilisés, entretenus et, le cas échéant, réparés de façon à assurer la sécurité de tous les usagers de la route ». Le non-respect des règles de sécurité peut, notamment, entraîner des « mesures de rétention, de mise en fourrière, de retrait de la circulation, voire d’aliénation ou de destruction du véhicule ».
Ce principe de sécurité routière répond donc au souci des pouvoirs publics de s’assurer que les véhicules, admis à circuler sur les voies ouvertes à la circulation publique lors de la première mise en circulation d’un modèle conforme à un type réceptionné, continuent à remplir les conditions requises pour lesquelles la carte grise a été délivrée.
Pour atteindre ces objectifs, la procédure VEI, procédure de sécurité routière, nécessite donc de faire appel à un expert en automobile qualifié. Elle relève de la réparation, c’est-à-dire que l’intervention menée sur le véhicule doit se faire à l’identique. Le véhicule doit rester conforme aux caractéristiques présentes au moment de sa réception et de la délivrance de la carte grise, ce qui souligne l’importance du rôle de l’expert en automobile.
Celui-ci, en présence du réparateur, doit déterminer les dommages au véhicule, établir la nature des réparations à effectuer et le coût des travaux, dont il doit s’assurer du suivi pour permettre éventuellement la remise en circulation du véhicule.
La présente circulaire a pour objet de préciser les modalités d’application de la procédure, les conditions de son déclenchement et les obligations des différents intervenants.


C'est plus clair, là ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par tomlelandais le Lun 21 Sep 2009, 09:08

super! merci beaucoup!!!

_________________________
comme le disait Antoine de St Exupery "la perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever"                                                                            
adishats, tom --:O) >>> https://www.facebook.com/ukulelelandes/                                                           
smiley sucks: NSFTW
avatar
tomlelandais
SURVEILLANT

Masculin Nombre de messages : 18553
Age : 39
Localisation : parentis en born
Emploi/loisirs : prof...
Bécane : Solex 3800, Bima de '54 & 1340 heritage softail de '91
Date d'inscription : 13/05/2008

https://www.facebook.com/ukulelelandes/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par francois 47 le Lun 21 Sep 2009, 09:09

A ce stade, l'avis de Chouca me parait indispensable! :d2:








Poste, poste mon Chouca!
avatar
francois 47
Posteur fou

Masculin Nombre de messages : 4113
Age : 60
Localisation : caudecoste
Emploi/loisirs : oui/nombreux
Bécane : street glide 2010
Date d'inscription : 28/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 09:09

pour moi tout est très clair no souci, les textes de lois je connais...ensuite chacun fait comme il l'entend, c'est ça la liberté dont je parle...
(fin du hors sujet)
:!27:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 12:11

wolfen a écrit:pour moi tout est très clair no souci, les textes de lois je connais...ensuite chacun fait comme il l'entend, c'est ça la liberté dont je parle...
(fin du hors sujet)
:!27:

tout a fait d'accord
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 13:42

👍 Wolfen !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Invité le Lun 21 Sep 2009, 13:49

Dr. Gonzo a écrit:Bon, pour ce qui est de la liberté et tout ça :
Circulaire no 2003-55 du 4 septembre 2003 relative aux véhicules économiquement irréparables

CIRCULAIRE RELATIVE AUX VÉHICULES
ÉCONOMIQUEMENT IRRÉPARABLES
SYNTHÈSE
Base juridique

La procédure des véhicules économiquement irréparables (VEI) a été mise en place par l’article 17 de la loi no 93-1444 du 31 décembre 1993 et les articles L. 327-1 à L. 327-3 du code de la route correspondants. L’article L. 327-2 a été ensuite complété par l’article 33 de la loi no 96-151 du 26 février 1996 relative au transport, afin de permettre aux assureurs la revente d’un VEI à un professionnel pour réparation.
Enfin le décret no 97-77 du 27 janvier 1997 a fixé, notamment, les formalités préalables à la délivrance d’un nouveau certificat d’immatriculation ou à la levée de l’opposition au transfert du certificat d’immatriculation après réparation du véhicule.

Déroulement

Lorsqu’un premier rapport d’expertise fait apparaître que le montant des réparations est supérieur à la valeur de la chose assurée au moment du sinistre, les entreprises d’assurance, tenues à un titre quelconque d’indemniser les dommages à un véhicule, doivent proposer, au terme de ce dispositif, une indemnisation en perte totale avec cession du véhicule à l’assureur.
Face à cette proposition de l’assureur, le propriétaire du véhicule endommagé a une alternative :

Céder son véhicule à l’assureur

Dans ce cas, le véhicule est obligatoirement vendu à un professionnel pour destruction, réparation ou récupération des pièces en vue de la reconstruction d’un autre véhicule. Le préfet est informé de la décision du propriétaire par l’envoi des documents (carte grise et rapport) transmis par l’assureur.
Dès lors, le véhicule ne peut être remis en circulation que s’il a été déclaré techniquement réparable par un expert dûment qualifié inscrit sur la liste nationale des experts en automobile, sollicité par le professionnel. Cet expert, après avoir établi une méthodologie des réparations et assuré leur suivi, doit certifier que les réparations effectuées l’ont été dans les règles de l’art.
Dans l’hypothèse où le véhicule a été déclaré techniquement irréparable par le premier rapport d’expertise, le préfet procède à l’annulation de la carte grise.

Conserver son véhicule

Le préfet, informé de cette décision, procède à l’opposition au transfert de la carte grise. Le véhicule ne peut faire à nouveau l’objet d’une cession que s’il a été déclaré techniquement réparable par l’expert en automobile dûment qualifié. Missionné par le propriétaire, l’expert en automobile, après avoir établi une méthodologie des réparations et effectué leur suivi, doit certifier que celles-ci ont été faites dans les règles de l’art par un professionnel.

Si le véhicule a été déclaré techniquement irréparable, le propriétaire procède à sa destruction selon les dispositions de l’article R. 322-9.
En effet, s’il refuse l’offre de l’assureur, le propriétaire reste soumis aux dispositions de l’article L. 311-1 du code de la route qui impose que « les véhicules doivent être construits, commercialisés, exploités, utilisés, entretenus et, le cas échéant, réparés de façon à assurer la sécurité de tous les usagers de la route ». Le non-respect des règles de sécurité peut, notamment, entraîner des « mesures de rétention, de mise en fourrière, de retrait de la circulation, voire d’aliénation ou de destruction du véhicule ».
Ce principe de sécurité routière répond donc au souci des pouvoirs publics de s’assurer que les véhicules, admis à circuler sur les voies ouvertes à la circulation publique lors de la première mise en circulation d’un modèle conforme à un type réceptionné, continuent à remplir les conditions requises pour lesquelles la carte grise a été délivrée.
Pour atteindre ces objectifs, la procédure VEI, procédure de sécurité routière, nécessite donc de faire appel à un expert en automobile qualifié. Elle relève de la réparation, c’est-à-dire que l’intervention menée sur le véhicule doit se faire à l’identique. Le véhicule doit rester conforme aux caractéristiques présentes au moment de sa réception et de la délivrance de la carte grise, ce qui souligne l’importance du rôle de l’expert en automobile.
Celui-ci, en présence du réparateur, doit déterminer les dommages au véhicule, établir la nature des réparations à effectuer et le coût des travaux, dont il doit s’assurer du suivi pour permettre éventuellement la remise en circulation du véhicule.
La présente circulaire a pour objet de préciser les modalités d’application de la procédure, les conditions de son déclenchement et les obligations des différents intervenants.


C'est plus clair, là ?

quand j'écrit quelque chose d'autre qu'une connerie, c'est que je suis pratiquement sur de la véracité du fait, alors si une bande d'ignares incrédules doutent de la teneur de mes écrits, ils ont qu'à se démener le cul pour trouver l'information, moi je fais pas l'effort
le plus dur reste à trouver quand je dis pas de conneries
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'avais la thune...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum